FAQ

Qu’est ce que le Kendo?
Le Kendo est un art martial japonais transmis par les samouraï qui souhaitaient perpétuer le maniement du sabre. Il a évolué en une forme d’escrime moderne qui mêle tradition et sport. Le Kendo est en quelques sorte l’équivalent japonais de l’escrime occidentale.

Que signifie Kendo ?
Ken veut dire « sabre » et Do « la voie », ainsi Kendo signifie littéralement « La Voie du Sabre ». Il existe d’autres martiaux japonais qui manient le sabre, tout aussi anciens : le Kenjutsu (« la Technique du Sabre ») et le Iaido (« La Voie de la vie en harmonie »)

Le kendo est-il un art martial violent ?
En tout cas, il ne sert à rien si l’on cherche une activité qui permette de s’assurer une chance de victoire dans un éventuel combat de rue. Le kendo est pratiqué dans une optique totalement différente : c’est un jeu intense et joyeux qui vise au développement physique et moral de ses pratiquants. La pratique est sérieuse, respectable, basée sur un code et une tradition ancestrale, mais se prendre soi-même au sérieux irait à l’encontre de l’esprit qui doit animer le kenshi (pratiquant de kendo).

Quel est l’équipement nécessaire pour la pratique ?
Les 2/3 premiers mois, le Kendo se pratique en tenue de sport classique ou en keikogi et hakama, les armes sont prêtées par le club. Plus tard, vous aurez sans doute besoin d’acheter un Shinai (un sabre en bambou) pour environ 25 – 30 €.
A partir du 6ème mois de pratique (et selon l’évaluation de l’entraîneur), il vous faudra acheter ou louer auprès du club une armure (le bogu). AU regard de l’investissement, l’achat de l’armure doit se faire de manière réfléchie, vous devez être sûr de vouloir pratiquer le kendo pour un long moment.

Pourquoi choisir le Kendo ?
On peut choisir de pratiquer le Kendo comme sport loisir, pour la compétition, pour le protocole ancestral ou pour mieux connaître les codes des traditions japonaises. Pour certains le Kendo permet d’approcher un art martial mythique et de viser une progression en grades rapides quelque soit l’âge ou la condition physique.
Le kendo est un excellent compromis pour les personnes ayant pratiqué un art martial et étant trop blessées pour le continuer. Sans entrer dans le détail, on peut attendre du kendo des effets bénéfiques sur la santé (volume d’exercice), le psychisme (situations d’opposition), le développement de facultés (aisance générale du corps) et la socialisation (respect de soi-même et des autres).

Qu’est ce que le Kendo peut m’amener ?
Comme le défini la Fédération Japonaise de Kendo : « La pratique du Kendo est de discipliner la personnalité au travers de la mise en application des principes du sabre. Par le Kendo tu apprendras à être une personne meilleure en faisant grandir ton âme, ton esprit et ton corps. Par la pratique tu apprendras aussi, à déplacer ton corps de manière plus efficace, à accroître ta résistance, à améliorer tes rapports avec les autres, à avoir plus confiance en toi et à développer une aptitude à éviter les conflits. Il est alors fort probable que tu sois en meilleure forme physique, que tu apprennes à mieux respirer, que tu t’asseyes et marches plus convenablement et que tu deviennes plus souple. »

Quelles sont les règles du kendo ?
Les règles sont simples, mais leur application est plus difficile qu’il n’y parait ! La finalité du kendo réside dans l’assaut. Pour qu’une frappe soit reconnue valable, il faut que la partie valable du shinaï entre en contact avec une partie valable des protections de l’adversaire. La frappe unit trois éléments indispensables : la force du sabre, la participation de tout le corps et une énergie suffisante qui s’exprime dans le cri.
Le respect de l’adversaire s’exprime dans l’étiquette indispensable que le kendo a conservé : tenue correcte, saluts codifiés avant et après le combat.. Enfin, dernière condition pour que la frappe soit valable, le combattant doit marquer par son état de vigilance qu’il maîtrise la fin de son action sans crainte d’une contre-attaque.

A quel âge puis-je pratiquer cette discipline ?
Sauf rare contre-indication médicale, hommes et femmes peuvent commencer et pratiquer le kendo à tout âge. Il n’y a en effet pas de chutes et les coups, s’ils sont francs et fermes, sont portés sur des parties du corps protégées par l’armure. On peut donc sans problèmes pratiquer le kendo de sept à soixante dix-sept ans ! Les effets bénéfiques de cet art martial dépendront de chaque personne et de son âge.

Quelle est l’organisation du Kendo ?
Au Japon, le kendo regroupe plus de 20 millions de pratiquants, hommes et femmes de 4 à 90 ans ! Le kendo s’est développé dans le monde partout où il y a d’importantes colonies japonaises (Corée, États-Unis, Brésil, etc.).
En France, le kendo ne s’est réellement développé qu’à partir de 1967 et compte aujourd’hui 4000 licenciés affiliés au Comité National de Kendo (C.N.K.) de la Fédération Française de Judo et Disciplines Associées. La France est championne d’Europe dans cette discipline.
En Alsace, le kendo se développe progressivement avec plus de 5 clubs dynamiques où se retrouvent tous les passionnés de cet art martial. Des rencontres et des entraînements sont fréquemment organisés avec les club allemands frontaliers et les clubs lorrains.